De l’importance d’être chez soi

Vue sur mer: Lieux d’ancrage du psychisme

Recension de: Vue sur mer, Isée Bernateau, Paris, Puf, 160 p.

Lien vers le site de l’éditeur

Se sentir chez soi n’est pas anodin. Nous pouvons parcourir bien des lieux avant de rencontrer ce sentiment familier de nous sentir « à la maison », enveloppé dans notre territoire d’intimité. Sentiment complexe où toute angoisse est levée, où le sujet et son environnement sont presque confondus tant nous ressentons la possibilité de nous lover dans ce cocon familier. Le lieu à soi, l’heimlich, le familier, semble comme avoir été formé de notre empreinte corporelle: tout alors y est potentiellement volupté.

Si l’habiter n’est pas un concept proprement psychanalytique, Vue sur mer ne se prive pas d’en explorer les enjeux, offrant un renouvellement des apports métaphysiques et phénoménologiques sur le thème. Isée Bernateau nous propose,dans cet ouvrage au titre autant poétique qu’énigmatique, une exploration des vécus relatifs à l’« habiter » : une sorte de psychanalyse des lieux […] lire la suite sur Nonfiction.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s